Une journée dans le lit de la Dyle, entre surprise et désarroi

8 Mar, 2021 | Rivière | 0 commentaires

Intrigués et enthousiastes

C’est par un magnifique dimanche frisquet et ensoleillé que l’équipe de bénévoles de Bubbles & More prend le chemin d’Ottignies.
Rendez-vous 9h00 tapante sur les rives de la Dyle pour entamer ce que nous appelons notre première action de terrain.

Pour mémoire le projet de Bubbles & More est simple et vaste, local et global. Il vise par des actions de terrain, au fil de l’eau, à sensibiliser, informer et former à l’environnement aquatique des carrières à la mer en passant par nos rivières.

Tous au rendez-vous l’équipe motivée de joyeux lurons entame les salutations à bonne distance. Chacun reçoit une paire de waders, des gants de rivière et un outil bizarre et fort utile, cela nous l’apprendrons plus tard… 

Inutile de vous dire qu’enfiler des waders c’est comme enfiler une combinaison de plongée étanche. Les uns se contorsionnent ’bein’ oui faut faire rentrer le coup de pied, les autres se plaignent que ‘les chaussettes sont trop épaisses’ et que cela serre au pied, que ‘les bretelles sont trop courtes’, heureusement personne n’avait le cou trop serré. Comme toute belle activité, l’entraide est au cœur de l’action.

Tous au bouillon

Excités à l’idée de se mettre à l’eau, Marc nous rappelle avec beaucoup de bienveillance, que la limite de notre enthousiasme s’arrête avant le dessus des gants, mais oui évidemment … Ni une, ni deux, en file indienne, armés de notre outil (notre 3ème jambe), nous nous dirigeons vers le lit de la rivière. Tout le monde se jette à l’eau avec style (ou pas) … en tous les cas chacun adopte la méthode qui lui convient le mieux. Glissades, ‘escalades inversées’ et franches rigolades sont de rigueur.

Rapidement, les bénévoles se mettent à l’ouvrage, pas besoin de tergiverser, il faut gratter le lit de la rivière avec ce fameux outil, pour remonter les déchets invisibles. Après 1h30 de travail, les sceaux contenus dans les deux bateaux sont remplis (plastiques, matelas en mousse, chaussettes, bas nylon et lingettes, …) On vide les bateaux, on trie, on fait sécher, petite pause bien méritée et on y retourne pour une récolte toute aussi impressionnante, au même endroit.

Pour ne rien vous cacher, nous sommes tous hallucinés par la quantité de déchets sortis au second passage sur les mêmes 25 mètres de rivière.

Après le repas de midi, agrémenté d’un petit coup de vin, de quelques gâteaux maison et de belles discussions on repart pour le 3ème et dernier round de la journée. Et cette fois, le clou du spectacle nous sortons un caddie enseveli sous de la vase et des déchets. C’est sûr, vu son poids, il est là depuis bien longtemps…

Une fois encore le même constat

En 1 journée, nous avons arpenté 50 mètres de rivière, sorti plus de 150 kg de plastique, 50 kg de métaux et bois, des vêtements, des bouteilles, des cannettes avec toujours à l’esprit que ce qui est déversé dans nos rivières finit en mer.

Une pêche impressionnante

Fourbus de cette journée de travail, nous sommes tous très fiers et heureux de la tâche accomplie, et aussi interpellés par le volume insoupçonné que nous avons pu déloger. Cette belle journée est le début d’une grande série. La prochaine action rivière en partenariat se tiendra le 28 mars, n’hésitez pas une seule seconde à vous inscrire. C’est une vraie belle expérience à vivre et partager.

Remerciements

Merci à Marc, Julien et Ann-Laure de AER Aqua Terra
Merci à Isabelle du contrat rivière Dyle-Gette et initiatrice du projet « Ici Commence la mer »
Merci à tous les bénévoles : Caroline et Wim, Seydi, Dame Beatriz, Dany, Frank, Jean Louis, Olivier, Christophe, Didier, Vinciane

Conseil du jour

Tentez d’éviter d’acheter des lingettes ou du moins essayez de ne plus les jeter dans les toilettes.